Julie et toute sa bande a réussi son pari, UNDERGROUND cabret a séduit plus de 200 spetateurs. Les oeuvres des jeunes de l'IMPRO du chemin vert réalisées dans le cadre d'un atelier differ'art "les beaux draps" animé par l'artiste George ANDREWS ont été très appréciées des spectateurs.

draps_les_signatures  draps_expos_s

        Drap_Anou  Drap_arbre  Drap_fleur  Drap_personnage

La presse a fait écho de ce succès, lisez l'article de Nord clair :

phpThumb_generated_thumbnail_1_Vendredi a eu lieu un événement unique : l'Underground Cabaret. Sur scène, une dizaine de comédiens valides ou en fauteuil. July's & Co voulait enflammer le MACCS : challenge réussi.

MATHIEU JÉGOU > Correspondant local
Tout le monde est installé. La salle est pleine à craquer, Jean aussi d'ailleurs. Homme de ménage, il ne supporte plus sa vie. Une vie qui se résume à balayer les traces laissées par les autres. Un beau jour, il décide de réaliser son rêve : rejoindre New York. Il réussit à se faire embaucher dans un cabaret, chez un patron peu scrupuleux nommé Larry. Un cocktail explosif anime l'Underground Cabaret : passion, amour, mais aussi violence et trahison. Et cette question posée par l'homme aux gants blancs : « Finalement la vie ne serait-elle pas qu'un grand cabaret ? »
Cool'oeuvres

À l'origine de cette aventure, Julie Stien, chorégraphe et présidente de l'association July's & Co : « J'ai proposé de monter mon projet Underground Cabaret aux étudiants de 1re année d'InfoCom, et les filles ont très vite accepté » . Elles sont six de l'école roubaisienne à avoir créé l'association Cool'oeuvres : Audrey, Émilie, Julie, Honorine, Karam et Lauriane.
« Nous n'avons pas hésité une seconde tant l'intérêt de lier le handicap aux pratiques artistiques était fort ». Leur dossier de recherche de partenaires s'intitulait Quand l'art rencontre le handicap. L'Underground Cabaret en est un bel et illustre exemple.
Durant l'entracte, les spectateurs ont pu apprécier les peintures sur draps de récupération, réalisées par l'IMPro du Chemin-Vert. Les 18-20 ans ont ainsi contribué à la réussite de la soirée en exposant leurs oeuvres, dans le hall du Métropole Auditorium pour la culture, les congrès et les séminaires (MACCS).
Un travail collectif guidé par l'artiste plasticien Georges Andrews : « Le thème ? Dessinez ce que vous voulez. La technique ? Pastel à l'huile et feutres délébiles ». Le résultat est étonnant.
Le mot « réussite » est venu d'emblée sur les lèvres des spectateurs admiratifs. « Il y a trois mois, l'Underground Cabaret n'existait pas. Parallèlement à l'écriture du scénario, nous avons tous pris des cours de chants et de théâtre pour être au point ce soir », souligne Julie Stien. À regarder ses yeux pétillants de bonheur à l'issue de la représentation, on ne peut être qu'impressionné par la prouesse réalisée. « Le spectacle est désormais prêt à partir en tournée ». Avis aux programmateurs. julyandco@wanadoo.fr, 06.15.72.73.82 ou
www.myspace.com/undergroundcabaret

UNDER_TOUS